La disjonction palatine

La disjonction palatine est l'action d'élargir la mâchoire supérieure en faisant céder sa suture médiane. Cette action mécanique est réalisée au moyen d'un appareil fixe, scellé provisoirement aux molaires supérieures et muni d'un vérin central. Elle peut être accompagnée d'un acte chirurgical réalisé sous anesthésie générale.

Les indications de disjonction palatine sont très rares. Elles sont pratiquées dans les cas d'étroitesse sévère du palais appelées endognathies maxillaires. Ces endognathies doivent être dépistées et traitées précocement c'est à dire dès l'âge de 6 ans. Cela permet alors très souvent d'éviter d'avoir  recours à la chirurgie.

Dans les cas d'étroitesse modérée du palais  il vaut mieux préférer l'expansion palatine lente par appareillage amovible (plaque palatine à vérin) ou semi-rapide par appareillage fixe (QUAD-HELIX).

Les endognathies maxillaires  provoquent des difficultés de mastication, de déglutition et des défauts de prononciation. Elles s'accompagnent quasiment toujours de troubles respiratoires (respiration buccale, difficultés respiratoires voire insuffisance respiratoire liée à un syndrome d'apnées du sommeil).

Leur traitement permet d'améliorer la ventilation nasale et de rétablir une mastication et des fonctions buccales satisfaisantes.

                                     Disjonction palatine simple                                                                    Disjonction chirurgicale    

Dr Yves DARMON

Article rédigé par le praticien le 23/05/2018